1940 - 1945 : Les Forces aériennes françaises libres et combattantes

1) Les Forces Aériennes Françaises Libres :

Le 22 Juin 1940 l'armistice est signé entre l'Allemagne et la France et prend effet le 25 à 1h35 du matin.

Afin de continuer le combat contre l'Allemagne, plusieurs pilotes français partent en Angleterre et s'engagent dans la Royal Air Force dont ils porteront l'insigne. Certains d'entre eux participeront à la bataille d'Angleterre. Ils seront rejoint au fil des mois par d'autres français, dont un grand nombre apprendront à piloter dans les écoles de chasse anglaises.

Dès le 1er Juillet 1940, le Général De Gaulle crée en Angleterre les Forces Aériennes Françaises Libres (FAFL).

Rapidement, il est décidé de choisir un insigne. Celui retenu, une croix de Lorraine sur fond bleu dans un écu bleu, blanc, rouge , le tout sur deux ailes surmontées d'une étoile avec en bas le sigle F.A.F.L., est l'oeuvre du soldat Jacques Drabier, élève de l'école des beaux-arts, FAFL dès le 21 Juillet et qui deviendra par la suite pilote au groupe de reconnaissance Picardie, puis au G.C. 3/3 Ardennes et enfin au G.C. 3/6 Roussillon. L'insigne est frappé à partir d'Octobre 1940 et numéroté en fonction du grade et de la date du ralliement.

Les ailes de poitrine en cannetille or des uniformes bleu-Louise des pilotes français se voient alors souvent surmontées d'une croix de Lorraine.

Croix de Lorraine qui était aussi présente sur les brevets des pilotes de l'aéronavale française ayant rejoint l’Angleterre. Comme dans un premier temps il n'existe aucune escadrille de l'aéronavale dans les forces françaises libres, ces pilotes volèrent soit dans les unités FAFL (comme l'Ile de France) soit dans la Royal Air Force soit pour un petit nombre dans la Fleet Air Arm.

La première unité aérienne "française libre" est constituée en Egypte avec l'aide des anglais dès le mois de Juillet 1940. Il s'agit pour la chasse du French Fighter Flight n°2 constitué de deux Morane Saulnier 406 venus du GC I/7 et de deux Potez 63-11. Les avions portent alors les cocardes de la R.A.F., mais l'unité n'a apparemment pas eu d'insigne distinctif. Au fil des missions, le nombre de pilotes s'amenuise, et le F.F.F. n°2 est dissous le 17 Juin 1941.

A partir de 1941, en accord avec les anglais, il est décidé de créer des groupes de chasse entièrement français et qui porteront tous le nom d'une province française occupée.

Le premier groupe de chasse de la France libre a être créé est le Groupe de chasse Alsace (Squadron 341 pour la RAF) le 15 Septembre 1941 à Rayak (Liban) à partir des éléments de l'escadrille française de chasse N°1 fondée à Amriya (Egypte) le 6 Mars de la même année et qui a obtenu 16 victoires sures essentiellement dans le ciel de Tobrouk. Il fut tout d'abord équipé de Hurricane, ensuite de Spitfire Mk V, puis de Mk IX et enfin de Spitfire Mk XVI. Le palmarès du groupe Alsace est de 34 victoires confirmées mais a par ailleurs déploré la perte de 19 pilotes.

Le premier insigne métallique du groupe, fabriqué à la fin de l'année 1941, reprenait les armes de la province auxquelles on ajouta début 1945 le nom Alsace.

insignes :

1er modèle : Fabricant : sans . Attache : épingle à bascule

2ème modèle : Fabricant : sans . Attache : épingle avec pastille ronde

Le 16 Novembre 1941 est officiellement créé en Angleterre, avec des pilotes de l'armée de l'air et de l'aéronavale le 2ème groupe de chasse des FAFL, le Groupe de chasse Ile de France (Squadron 340 pour la RAF, en fait le 1er groupe de chasse de la France libre à voir le jour sur le sol britannique). Il vola tout d'abord sur Spitfire Mk I et II, puis Mk V, Mk IX et enfin sur Spitfire Mk XVI. Le groupe a revendiqué 35 victoires sûres et 5 probables, mais pour 27 pilotes tués au combat.

Son insigne représente le blason de la province que le groupe avait choisi comme emblème auquel fut ajouté fin 1944 l'année de sa création encadrant une croix de Lorraine.

insignes :

1er modèle : Fabricant : sans . Attache : 2 anneaux

2ème modèle : Fabricant : Arthus Bertrand . Attache : épingle avec pastille ronde

Au mois de Janvier 1942, soucieux de voir la France libre prendre part aux combats sur tous les fronts, le général De Gaulle envisage l'envoi d'une unité de chasse en Union Soviétique. En Octobre 1942 à Rayak né le Groupe de chasse N° 3 Normandie qui se déplace fin Novembre à Ivanovo près de Moscou. Les avions qui équipèrent le groupe furent des Yak 1 puis des Yak 9 et enfin des Yak 3. Le palmarès du groupe sera de 273 victoires homologuées et 36 probables (1er groupe de chasse de l'armée de l'air en nombre de victoires pour la période 1939-1945). Par contre le bilan humain est très lourd avec la mort de 42 pilotes. Parmi les 35 As que comptait le groupe figurait M. Albert qui fût, avec 23 victoires aériennes confirmées (dont une en Mai 1940 avec le GC I/3), le pilote français ayant obtenu le plus grand nombre de victoires au cours de la seconde guerre mondiale.

Le premier insigne métallique, qui reprend les armes de la province, est fabriqué par des orfèvres Arméniens des souks de Damas et remis officiellement à chaque membre du groupe de chasse par le Cdt Pouliquen lors d'une cérémonie le 24 Octobre 1942. A la fin de 1944, le stock d'insignes étant épuisé, il est décidé d'en fabriquer à nouveau sur la base du 1er modèle auquel est ajouté le bandeau Normandie.


insignes :

1er modèle : Fabricant : sans . Attache : épingle à bascule

2ème modèle : Fabricant : Fraisse Demey . Attache : épingle avec pastille ronde

2) Les Forces Aériennes Françaises Combattantes (hors FAFL) :

Après le débarquement des Alliés en Afrique du Nord le 8 Novembre 1942 et la fin des hostilités en Mai 1943 avec la libération de Tunis, il est décidé de réorganiser l'armée de l'air en regroupant, officiellement le 1er Août 1943, sous la bannière des Forces Aériennes Françaises Combattantes (FAFC) les groupes FAFL avec les nombreux groupes présents en Afrique du Nord.

La création d'un nouvel insigne s'impose pour représenter la nouvelle armée de l'air. Différents projets sont proposés, mais finalement c'est l'emblème des FAFL qui est conservé en modifiant la légende : F.A.F.C.

insigne des F.A.F.C.

Devant la nécessité de moderniser la flotte aérienne, les états-unis fourniront de nombreux avions de chasse et permettront de recruter et former de nombreux pilotes. A cet effet, le Centre de Formation du Personnel Navigant en Amérique est créé dès le 1er Février 1943 afin de regrouper l'ensemble des futurs personnels de l'armée de l'air.

Les élèves partiront de Casablanca pour être entraînés dans plusieurs écoles réparties sur le sol américain. A l'issue de leur formation, ils reçoivent les ailes de pilote de l' US Air Force avant d'être affectés à un groupe de chasse français.

A la fin de l'année 1943, le commandement des éléments air aux Etats-Unis lance un concours pour la création de l'insigne du CFPNA. C'est le projet du caporal Clovis Bonnet qui sera retenu. L'insigne représente trois poussins bleu, blanc, rouge sur fond d'aigle américain.

insigne :

Fabricant : Cartier . Attache : épingle à bascule

En Octobre 1943 est créé le Groupe de chasse 3/3 Ardennes qui devait rapidement se déplacer à Saint Jean d'Acre (Syrie). Il vola tout d'abord sur Hurricane IIC, sur P 40, puis sur P 39 Airacobra et enfin sur P 47 Thunderbolt. Entre Octobre 1943 et le 8 Mai 1945, le GC III/3 Ardennes n'a enregistré aucune victoire aérienne, étant surtout chargé de missions d'appui aérien. 2 pilotes ont été tués au combat.

Le premier modèle de son insigne représentait un sanglier sur un écu bleu et rouge (les couleurs des deux escadrilles).


insignes :

1ère escadrille : Fabricant : sans . Attache : épingle à bascule

2ème escadrille : Fabricant : sans . Attache : épingle à bascule

Un second modèle d'insigne du groupe de chasse Ardennes est apparu début 1945 (tête de sanglier sur une barre bleue pour la 1ère escadrille et sur une barre rouge pour la 2ème escadrille), et a petit à petit remplacé le 1er modèle pour être porté sur les P 47, qui équipaient alors le groupe, ainsi que sur les uniformes.


insignes :

1ère escadrille : Fabricant : Augis St Barthelemy . Attache : épingle sertie

2ème escadrille : Fabricant : Augis St Barthelemy . Attache : épingle sertie

3) Les Forces Aériennes Françaises de l'Intérieur :

Alors que la France est encore occupée, quelques résistants du Sud-Ouest ont la volonté fin Mai 1944 de créer une escadrille de chasse avec les meilleurs pilotes de la région dès que l'armée allemande sera partie.

Dès le 15 Août, grâce au débarquement en Provence, les événements s'accélèrent avec le repli vers le Nord des troupes allemandes. Le lendemain l'acte de naissance du 1er groupe de chasse FFI est signé. Il sera commandé par le capitaine Marcel Doret et équipé de Dewoitine 520 récupérés dans l'usine SNCASE de Toulouse ainsi que dans l'usine Morane-Saulnier d'Ossun près de Tarbes.

insigne des Forces Aériennes Françaises de l'Intérieur

La première mission du groupe de chasse est effectuée dès le 23 Août. Plusieurs autres missions seront effectuées les jours suivants au profit des troupes FFI qui poursuivent les allemands.

Le 16 Septembre, le commandant FFI de la région entérine officiellement la création du groupe de chasse appelé Groupe de chasse Doret et constitué de deux escadrilles.

insigne du GC Doret :

Fabricant : Cartier . Attache : épingle à bascule

Les missions se succèdent jusqu'au 30 Novembre, date à laquelle le groupe est dissous pour être intégré à l'armée de l'air sous le nom de Groupe de chasse 2/18 Saintonge, groupe qui malgré la demande de son commandant ne sera pas autorisé à reprendre ni les traditions ni les insignes (le trident ailé de la 3C2 et le lion bondissant de la 3C3) du GC 1/8 de 1940.

Le GC 2/18 est alors rattaché aux forces aériennes de l'Atlantique, créées le 4 Novembre 1944, et qui regroupent le GCB 1/18 Vendée, le GC 2/18 Saintonge, les GB 1/31 Aunis et 1/34 Béarn, le GR 3/33 Périgord ainsi que deux flotilles de l'aéronavale, la 3FB et la 4FB.

insigne des Forces Aériennes de l'Atlantique

Ces forces sont chargées de réduire les différentes poches dans lesquelles se sont retranchés les allemands.

De nombreuses missions sont effectuées sur ces places fortes particulièrement bien défendues par une multitude de batteries de flak.

Le 1er Mars 1945, le GC 2/18 reverse ses Dewoitine 520 au Groupe de Chasse et de Bombardement 1/18 Vendée, groupe qui volait également sur Dauntless, pour être rééquipé de Spitfire Mk Vb. La première mission avec ce nouvel avion se déroulera dès le 19 Mars, plusieurs autres seront effectuées jusqu'à la rédition de toutes les poches de l'Atlantique, la dernière mission ayant lieu le 1er Mai 1945.

En conclusion de cet article, entre 1941 et 1945, 18 groupes de chasse seront constitués avec l'aide des anglais et des américains, groupes qui formeront l'ossature de l'armée de l'air au 8 Mai 1945. La plupart des groupes reprendront les traditions des groupes de chasse de 1939 en y ajoutant un nom de province (Berry, Corse, Provence, Champagne, ...).

FIN DU SECOND ARTICLE

© 2015 par JJ.Leclercq Créé avec Wix.com

  • b-facebook
  • Twitter Round
  • Instagram Black Round